novembre 27, 2022

Drame au Plateau / Levée de corps à la morgue de Treichville : 1 million de FCFA de l’Etat à chaque famille

Corps frêle et sans vie enroulé dans une natte, Konaté Mariam âgée de un (1) an est à côté d’autres corps à même le sol. Des hommes debout au-dessus d’eux prononcent les dernières prières avant l’inhumation au cimetière d’Abobo-Baoulé. Un peu plus loin, des femmes inconsolables. C’est à triste spectacle, qu’il nous a été donné d’assister à la morgue du CHU de Treichville. Anne Désirée Ouloto, ministre de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant et Beugré Mambé, gouverneur du District d’Abidjan étaient à Ivosep puis à la morgue du CHU de Treichville pour exprimer la compassion du Gouvernement aux parents des victimes. «La prise en charge est totale. Les familles vivent des moments extrêmement difficiles. Il est bon qu’elles aient à leurs cotés la présence du Gouvernement. En plus, le président de la République remet à chaque famille la somme d’un (1) million de FCFA», a dit Mme la ministre. A chaque étape, ils étaient présents. Anne Désirée Ouloto, Robert Beugré Mambé ont apporté la chaleur du Gouvernement et du peuple de Côte d’Ivoire aux familles des victimes. Pendant 3 jours, à compter du mercredi 9 au vendredi 11 janvier, Anne Ouloto et Beugré Mambé seront là vu que la cérémonie dure 3 jours. Mme la ministre n’a pas oublié les personnes traumatisées. Une permanence à leur écoute est ouverte à la tour E au Plateau. 12, c’est le nombre de corps qui sont sortis de la morgue du CHU de Treichville dans la journée d’hier mercredi 09 janvier 2013. 20 autres le seront aujourd’hui jusqu’à atteindre le nombre total des victimes (63). Chaque jour, trois (3) levées de corps sont prévues aux heures suivantes. 10 h, 13h et 16h. Les parents des victimes sont d’abord priés de se rendre à Ivosep afin de remplir les formalités administratives y afférent. Certificat médical de décès, permis d’inhumation, arrêté de concession délivré par le District, plus deux (2) témoins, c’est ce qu’il faut avant la levée de corps. Le District d’Abidjan et la mairie du Plateau sont mobilisés pour l’occasion à fournir aux parents des documents manquants. Kafando Amadou, qui a perdu sa femme (Ouédraogo Mariam) et sa fille de 6 ans (Kafando Djamila) ne se plaint pas de l’organisation mise en place. ‘’ Vraiment ça va…On remercie le Président de la République pour tout. C’est Dieu qui a voulu’’, a-t-il ajouté. Quant à Doumbia Mohamed, un autre parent de victime, il décrie la lenteur du service pour les dernières formalités. Irié Lou Botti Eudoxie, agent à la mairie du Plateau rassure que 59 familles sont déjà passées pour les formalités administratives. Le Gouvernement représenté par madame Anne Ouloto et le gouverneur du District d’Abidjan seront encore aux côtés des parents pour leur témoigner leur solidarité et leur compassion à chaque étape de la levée des corps.

Ben T. in L’Intelligent d’Abidjan

Thu, 10 Jan 2013 21:48:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy