Ce qui m’afflige le plus dans la lutte pour la souveraineté culturelle de l’Afrique que nous menons, c’est le manque d’intérêt des médias africains pour cette cause.

Ce qui m’afflige le plus dans la lutte pour la souveraineté culturelle de l’Afrique que nous menons, c’est le manque d’intérêt des médias africains pour cette cause. Nombreux sont les journalistes qui la négligent, alors qu’une des qualités recommandées en journalisme est de faire preuve de curiosité. On attribue des intentions négatives aux rares individus qui abordent le sujet, alors que l’esprit critique devrait prévaloir. L’Afrique a une histoire qu’il est essentiel de revisiter, débarrassée des préjugés racistes qui l’ont accompagnée. Aborder la question de la renaissance culturelle de l’Afrique n’est donc pas anodin, car il s’agit de rétablir la vérité sur l’influence que l’Afrique, le berceau de l’humanité et de la civilisation, a eue sur le reste du monde à travers sa culture, et de restituer la réalité de l’histoire de l’Afrique, falsifiée au fil du temps. Cela permettra au continent de retrouver sa dignité qui a été bafouée par les différentes tragédies de son histoire, notamment la traite négrière, l’esclavage, la colonisation et le travail forcé.
La prise en compte et le traitement de cette thématique par la presse africaine sont d’une grande importance pour l’émancipation des peuples africains.

K.G.I.

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy