décembre 7, 2022

Après l’attaque du camp d’Akouédo: Les Frci bastonnent les villageois d’Akuai Santaï

Les éléments des Frci dirigés par l’ex-chef de guerre, Koné Zakaria, ont bastonné, hier matin, de nombreux villageois d’Akuaï Santè, à proximité de Bingerville. Ils ont fouillé des maisons, à la recherche, a-t-on appris, d’armes de guerre. Cette descente musclée des Frci dans ce paisible village Ebrié serait liée à l’attaque du camp militaire d’Akouédo du lundi dernier. C’était la débandade et la panique générale dans le village. Selon le chef de village, Danho Emile, joint hier au téléphone, il y a eu une rencontre sur la place publique du village d’Akuai Santaï par rapport à la recherche d’armes menée par les Frci. « Nous avons demandé aux jeunes et aux adultes qui détiendraient des armes de les rendre à la chefferie en vue de les remettre aux Frci. Nous avons même rassuré les Frci en leur disant que s’il y a des armes dans le village, nous allons les restituer. A notre grande surprise, les Frci ont débarqué, ce matin (ndlr: hier), dans le village à 10h, pour tabasser les jeunes, les villageois, s’introduisent dans les domiciles, etc. », a-t-il soutenu. Pour M. Danho Emile, c’était traumatisant pour les villageois. Il a expliqué que des jeunes arrêtés par les Frci ont été relâchés. « Mes administrés ont passé des moments difficiles », a-t-il avoué. Avant d’ajouter : « nous ne sommes aucunement concernés de ce qui s’est passé au camp d’Akouédo. Par conséquent, il ne saurait avoir d’armes dans mon village ». Un jeune couple originaire d’Akouai Santaï qui a requis l’anonymat et qui a quitté le village, hier, a affirmé que des jeunes n’ont pas hésité à suivre leur exemple parce que la veille, les Frci avaient menacé de perpétrer les actes qu’ils ont commis en mars 2011 à Anonkoua Kouté à Abobo si les prétendues armes cachées ne leur sont pas rendues. La descente des Frci fait suite à l’attaque du camp d’Akouédo. Lorsque les assaillants se repliaient, ils sont passés par le village Akuai Santaï où ils ont tiré en l’air. C’est en cela que les Frci dans leur battue ont estimé qu’il y a des armes cachées dans ce village.

Gomon Edmond in Notre Voie
gomonedmond@yahoo.fr

Fri, 10 Aug 2012 00:52:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy