février 3, 2023

Malaise au sein du régime Ouattara : La tête d’Ahoussou-Kouadio mise à prix

Dans une lettre ouverte adressée au chef de l’Etat, Alassane Dramane Ouattara, dont nous avons obtenu copie, un mouvement de la société civile baptisé «Génération, les bâtisseurs de Côte d’Ivoire» mais, en réalité, proche du Rhdp, s’en prend, en des termes à peine voilés, à l’aile dure du régime Ouattara. Qui a mis à prix la tête du Premier ministre, Jeannot Ahoussou-Kouadio, haut cadre du Pdci-Rda. Une aile extrémiste représentée par des proches de l’ex-chef rebelle, Guillaume Soro Kigbafori, actuel président de l’Assemblée nationale. Parmi lesquels Alphonse Soro, député Rdr et cousin de Guillaume Soro. Contre cette aile dure du régime Ouattara qui n’a jamais accepté le dégommage de Guillaume Soro au profit de Jeannot Ahoussou-Kouadio, le mouvement «Génération, les bâtisseurs de Côte d’Ivoire» ouvre le feu en dressant un portrait laudateur, mais qui se veut réaliste, de l’actuel Premier ministre par opposition à son prédécesseur, Guillaume Soro. «Jeannot Kouadio-Ahoussou a également l’humilité de savoir qu’il ne peut être le rival du Président, ni une voie de recours possible. Même si, comme le disent les Français : on ne peut être à Matignon sans regarder du côté de l’Elysée, il n’ignore pas que nul n’est parti directement de Matignon à l’Elysée», écrit le mouvement dans sa lettre ouverte. Une façon de dire qu’Ahoussou-Kouadio ne vise pas la place d’Alassane Ouattara contrairement à Guillaume Soro. «Avec lui (Ahoussou Jeannot), le Président peut dormir tranquille sur ses deux oreilles parce qu’il a vocation de construire, à l’image du Pdci-Rda, la paix et la cohésion nationale, facteurs de cohésion sociale (…) C’est la raison pour laquelle, avec la discrétion et l’humilité qui le caractérisent, et dans l’ombre du Président, mais avec la persévérance d’un coureur de fonds, il aura ouvert de grands dossiers qu’il mène avec passion et un succès réel», poursuit le mouvement. Qui précise que le rapport distant de Jeannot Ahoussou-Kouadio avec les ambitions politiques «démesurées» l’ont également enclin à éviter la confrontation avec Charles Konan Banny, président de la commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr).Dans le cadre du processus du dialogue entre la pouvoir et l’opposition. «A la surprise de nombreux observateurs, dont peut être le Président lui-même, Jeannot Ahoussou-Kouadio était en train de réussir ce pari, puisqu’avec beaucoup d’humilité et de tact, il l’a rétrocédé à son aîné, le président de la Cdvr». «Jeannot Ahoussou-Kouadio veut être le Premier ministre de la réconciliation et du rassemblement des Ivoiriens, de la Justice et de la sécurité judiciaire, des grands dossiers (cherté de la vie, travail, éducation, santé), de la bonne gouvernance et de l’éthique ainsi que du développement durable», écrit le mouvement. Un pied de nez au camp Soro dont la Primature sous Ouattara fut terne. La «guerre» entre les partisans de l’ancien et ceux nouveau Premier ministre se poursuit avec hargne.

Didier Depry in Notre Voie

Wed, 17 Oct 2012 00:14:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy