décembre 7, 2022

Côte d’Ivoire: Lagarde plaide pour un “deuxième miracle économique”

Le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, accueille la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, à Abidjan le 7 janvier 2013
"L’heure d’un deuxième miracle économique ivoirien est venue", à l’issue d’une crise qui a failli "désintégrer" le pays, a lancé Mme Lagarde dans un discours devant les députés ivoiriens.

Ex-colonie française, la Côte d’Ivoire a connu après son indépendance, dans les années 1960 et 1970, un "miracle économique" grâce notamment au cacao, dont elle est le numéro un mondial. Mais les troubles de la dernière décennie ont accéléré son déclin et culminé avec la crise postélectorale de décembre 2010-avril 2011, qui a fait environ 3.000 morts.

"Le renouveau naît de la réconciliation, du rassemblement, après une période de division traumatisante", a exhorté la responsable du FMI.

Elle a rendu hommage aux efforts du gouvernement du président Alassane Ouattara, qui a "réussi à remettre la Côte d’Ivoire sur la bonne voie" et renoué avec les institutions internationales.

Après une forte récession causée par la crise de 2010-2011, le pays, première puissance économique d’Afrique de l’Ouest francophone, a atteint en 2012 "plus de 8,5%" de croissance, a-t-elle souligné.

L’objectif des autorités de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent en 2020 n’est "pas un voeu pieux", a estimé Mme Lagarde, promettant que le Fonds resterait "aux côtés" des Ivoiriens.

Pour faire reculer la pauvreté, qui touche près de la moitié des plus de 20 millions d’habitants, elle a appelé à promouvoir la bonne gouvernance, en "extirpant la corruption du corps politique", et à développer l’investissement et la formation.

La patronne du FMI a salué la réforme de la filière cacao lancée en 2011, ainsi que la réduction des subventions de l’Etat dans le secteur très sensible de l’énergie. Elle a toutefois reconnu que la hausse de certains prix (carburant, gaz butane) qui en découle, appliquée depuis la semaine dernière, suscite de vives "récriminations" dans l’opinion.

En visite à Abidjan de dimanche à mardi dans le cadre d’une tournée africaine, Mme Lagarde doit s’entretenir lundi soir avec le président Ouattara.

AFP

Mon, 07 Jan 2013 14:52:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy