février 4, 2023

Côte d’Ivoire: le général Dogbo Blé accusé de génocide et auditionné

Deux jours d’auditions sont au programme pour le général Bruno Dogbo Blé, l’ex-commandant de la Garde républicaine, qui s’est vu signifié lundi deux nouveaux chefs d’inculpation : crimes de sang et génocide.

C’est le sixième Ivoirien à être accusé de génocide par la justice nationale après Simone Gbagbo, l’épouse de l’ex-chef de l’Etat Laurent Gbagbo, Pascal Affi N’Guessan, le Président du Front populaire ivoirien (FPI), Gilbert-Marie Aké N’Gbo, Premier ministre du gouvernement Gbagbo formé après la présidentielle d’octobre-novembre 2010, et deux de ses ministres, Alcide Djédjé et Désiré Dallo. Les six inculpés de génocide seront aussi poursuivis pour atteinte à la sûreté de l’Etat et pour crimes économiques.

L’ex-commandant de la garde républicaine, le général Dogbo Blé, est en plus soupçonné d’être responsable de l’enlèvement et de l’assassinat du directeur du Novotel d’Abidjan, Stéphane Frantz Di Rippel, du patron du groupe Sifca, Yves Lambelin, et de deux autres expatriés.

Selon une source proche du Tribunal d’Abidjan, les auditions des cinq détenus de Korhogo doivent se terminer avant la fin de la semaine. A partir de lundi prochain, ce sera au tour des prisonniers de Katiola, dont le vice-président du FPI Aboudramane Sangaré, d’être entendus sur le fond.

Et cette série d’auditions sera clôturée par l’interrogatoire de Simone Gbagbo. Après une longue détention sans jugement, les dizaines de prisonniers pro-Gbagbo pourraient voir leur procès commencer très rapidement.

rfi.fr

Wed, 04 Jul 2012 09:14:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy