décembre 2, 2022

Embrasser un policier dans l’exercice de ses fonctions, un délit au Monténégro

La militante monténégrine Vanja Calovic, qui avait embrassé un policier pendant une manifestation contre les autorités à Podgorica, a été condamnée à une amende de 550 euros, la justice ayant estimé qu’elle l’avait empêché d’exercer ses fonctions, a annoncé jeudi l’organisation non-gouvernementale Mans.

"C’est le verdict le plus absurde dans la région et dans l’Union européenne dont j’ai jamais entendu parler", a déclaré à l’AFP Mme Calovic, présidente de l’ONG Mans.

"Au lieu de poursuivre les assassins, ils me poursuivent, moi, pour un baiser", s’est indignée Mme Calovic.

Elle a expliqué qu’elle avait embrassé le policier car elle voulait "empêcher des échauffourées" pendant la manifestation qui avait eu lieu l’année dernière, la tension entre les manifestants et la police ayant monté.

"Et mon baiser a eu de l’effet, car le calme est revenu", a-t-elle souligné.

Réputée pour ses critiques virulentes à l’adresse des autorités monténégrines, Mme Calovic a indiqué qu’elle considérait le verdict comme une pression sur son organisation.

Elle s’est déjà récemment vu infliger une amende de 600 euros pour avoir collé des affiches sur le bâtiment de la Cour constitutionnelle à Podgorica lors d’une autre manifestation.

AFP

Thu, 16 May 2013 23:51:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy