décembre 4, 2022

UN 1 ER MAI TRÈS… ENGAGÉ

Près de mille personnes à Epinal. Environ 300 dans les rues de Neufchâteau. Le 1 er mai qui est, d’année en année, plus mollasson a repris du poil de la bête hier dans les Vosges. Pour une fois, ce traditionnel rendez-vous du travailleur ne s’est pas déroulé sur fond de guéguerre syndicale. Car le débat autour du concept de « vrai travail » lancé par Nicolas Sarkozy a pris le dessus cette année.

Du coup, c’est un défilé très engagé qui a eu lieu, hier, dans les rues d’Epinal, rassemblant syndicalistes purs et durs, mais aussi de simples citoyens, à cinq jours du second tour de l’élection présidentielle. Les pancartes anti-Sarkozy ont fleuri au cœur du cortège. Le parti socialiste qui a défilé en fin de cortège était bien représenté, ainsi que le Front de gauche.

« Le vrai travail, c’est aussi celui des maladies professionnelles, les accidents cardiaques et vasculaires, ça aussi ça fait partie du vrai travail. Les milliers d’ouvriers amiantés qu’on laisse mourir, ça aussi c’est du vrai travail. Les femmes qui gagnent 27 % de moins que les hommes. Ca aussi, c’est la réalité », insiste Christophe Thomas en début de manifestation au micro. « Des exemples, je peux vous en donner plein, j’en ai deux pages », explique le délégué CFDT.

AMBIANCE FESTIVE

« La crise ne peut être le prétexte pour remettre en cause nos systèmes sociaux. Il faut une véritable politique de croissance, prenant en compte les enjeux écologiques, qui passe par l’amélioration du pouvoir d’achat et la création d’emplois », explique Stéphane Daval (UNSA) qui a pris la parole place des Vosges au nom de l’intersyndicale. « S’il y a un manque de compétitivité des entreprises, elle est notamment due à la rémunération excessive du capital au détriment de l’investissement dans l’emploi, la formation, la recherche et l’innovation », insiste-t-il.

Invités surprises du défilé, « la pachal orchestra », la fanfare officielle de l’ENSTIB à Epinal a rejoint le cortège place des Vosges en grimpant sur le minibus de la CFDT pour un concert improvisé. La prestation des jeunes étudiants spinaliens devant plusieurs centaines de personnes massées place des Vosges a donné à ce 1 er mai très revendicatif à Epinal un côté festif. Une expérience à renouveler !

vosgesmatin.fr

Wed, 02 May 2012 06:56:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy