février 3, 2023

Les tueurs de l’ouest se dévoilent au monde

L’horreur s’est encore emparée de l’ouest par la volonté des tueurs installés dans cette partie de notre pays depuis le déclenchement de la crise ivoirienne. Les dozos et autres miliciens armés pro-Ouattara n’ont pas hésité à mettre à feu et à sang un camp de déplacés sous le regard coupable de casques bleus de l’Onu. Le bilan partiel de cette énième folie meurtrière dirigée contre les pauvres populations civiles Wê, sans défense et établies dans le camp de Nahibly depuis la guerre postélectorale, fait état de plusieurs morts. Selon des sources sur place, les victimes au nombre desquelles figurent des femmes et des enfants ont été soit brulées vives, soit égorgées à l’arme blanche ou froidement abattues par balles. Une véritable boucherie qui rappelle le génocide perpétré dans cette même ville, le 28 novembre 2010, par les forces armées pro-Ouattara. Selon des organisations de défense des droits humains qui ont diligenté des enquêtes sur les lieux du génocide, les hommes armés, combattant pour le compte du camp Ouattara, avaient tué près de 1000 autochtones Wê, en une seule journée. Les génocidaires formellement identifiés n’ont pas été inquiétés jusqu’ici au nom d’une justice des vainqueurs qui a cours sous Ouattara. Bien au contraire, le régime Ouattara et ses soutiens extérieurs ont tenté de mettre en cause la crédibilité des rapports édifiants et concordants sur l’identité des génocidaires. Le crime d’hier vient mettre fin à la diversion et révèle au monde entier le visage hideux des tueurs de l’ouest. Ne dit-on pas que le criminel revient toujours sur les lieux du crime ? La communauté internationale et la Cpi ont plus que jamais les preuves suffisantes pour épingler les auteurs, commanditaires et complices des massacres de populations civiles à l’ouest de la Côte d’Ivoire.

Jean Khalil Sella in NOTRE VOIE

Mon, 23 Jul 2012 01:01:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy