décembre 4, 2022

2nd tour de la Présidentielle / Face-à-face Woody contre Bravetchè : qui va tomber ce soir ?

Photo : DR
IL EST VRAI que l’on ne peut jouer le destin d’un pays sur un débat télévisé. Cependant, celui de ce soir est très attendu. Les plus prudents assurent que son impact restera limité à un point ou deux. C’est-à-dire que celui qui sera plus brillant, plus rassurant pourra gagner cinquante mille à cent mille voix parmi les jeunes, les cadres et les indécis. Pas plus. D’autres estiment par contre que les jeux sont déjà faits, que les Ivoiriens savent qui choisir, puisque les deux finalistes sont connus depuis longtemps. Selon eux, le débat ne fera pas trop bouger les lignes des parkings déjà délimités. N’empêche, chaque camp nourrit un secret espoir : voir son champion terrasser l’adversaire, pour gagner entre 2 et 5 points, soit entre 100 et 250 mille voix. Cette estimation est faite sur la base du taux de participation lors du premier tour, qui fait qu’un point des suffrages exprimés donne 50 mille voix. Cela dit le RHDP et la LMP disposent de la presse écrite, des derniers reportages de meetings à la télé, des PAD de campagne, de la presse audiovisuelle internationale, et même des affiches pour recadrer les choses et rectifier le tir entre le vendredi 26 Novembre 2010 (date de la fin officielle de la campagne à minuit) et le dimanche 28 novembre jour du vote. Laurent Gbagbo lui s’est offert une porte de sortie avec son interview prévue demain sur Africa 24, le lendemain du face-à-face.

Charles Kouassi

Encadré1

Ouattara la solution?
La solution n’a pas pu être transformée en pollution par l’adversaire. Ouattara est res- té la solution. Mais en quoi le candidat du RHDP est-il une so- lution ? Comment va-t-il convaincre qu’il n’est pas le problème comme le disent ses accusateurs ? Les 5 thèmes et axes du débat, éviteront-ils de poser les questions qui fâ- chent. Le ‘’brave tchè’’ saura t- il rester lui-même ? Attendons de voir.

C.K.

Encadré 2

Les preuves attendues
Le chef de l’Etat a prévenu qu’il a longtemps souhaité et attendu le face-à-face avec Alassane Ouat- tara. A plusieurs occasions, il a prévenu qu’il brandirait des preuves. S’agit-il de simples effets d’an- nonce, d’une manière de déstabiliser son adversaire pour le pousser à la faute, c’est à dire à l’éner- vement ? Les Ivoiriens et le monde entier attendent Laurent Gbagbo à ce rendez-vous médiatique in- édit en Côte d’Ivoire et même en Afrique.

C.K.

Avec l’Intelligent d’Abidjan

Thu, 25 Nov 2010 01:51:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy