janvier 21, 2022

Côte d’Ivoire – Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » demande que droit soit fait au droit légitime de l’ancien président Laurent Gbagbo.

Déclaration de « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » sur la situation administrative de l’ancien président de la République Laurent Gbagbo 

Le 30 octobre 2021, de nombreux ivoiriens ont salué l’acquittement du président Laurent Gbagbo et du ministre Charles Blé Goudé après dix ans de procédure à la Cour pénale internationale. Le 17 juin 2021, après moult péripéties, le président Laurent Gbagbo a pu regagner la terre de ses ancêtres. Le pavillon présidentiel lui a même été réservé à l’aéroport à ce propos en vertu de son statut d’ancien président de la République. Le 27 juillet 2021, il a rendu une visite de courtoisie au président en exercice Alassane Ouattara. L’état d’esprit affiché ce jour-là par ces deux hautes personnalités a été salué par toute la classe politique. La dynamique fraternelle enclenchée par cette rencontre chaleureuse et mémorable laissait présager des lendemains meilleurs pour la Côte d’Ivoire et pour toutes les questions laissées en suspens depuis des années. Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » constate, cependant, ahuri que, six mois après cette rencontre cordiale, la situation administrative des émoluments constitutionnels et autres avantages dus de l’ex-président Laurent Gbagbo demeure dans un statu quo incompréhensible. 

Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » trouve déplorable que la Côte d’Ivoire ne puisse pas respecter les textes législatifs dont elle s’est librement, sans contrainte, dotée. Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » souhaite que la Côte d’Ivoire se montre digne des attentes démocratiques exprimées par lesdits textes législatifs. Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » trouve cette situation administrative totalement inédite humiliante pour la Côte d’Ivoire, pour l’honneur de l’ancien président Laurent Gbagbo et pour le symbole institutionnel qu’il incarne. Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » demande que droit soit fait au droit légitime de l’ancien président Laurent Gbagbo. Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » ne réclame aucunement la bienveillance, la charité, encore moins la condescendance envers l’ancien président Laurent Gbagbo. Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » réclame juste le respect des textes législatifs de la République de Côte d’Ivoire. 

Il n’est pas bon pour l’image de la Côte d’Ivoire et pour l’honneur des valeurs républicaines qu’un ancien serviteur de l’Etat à un si haut niveau soit condamné à l’indigence alors que le législateur a tout prévu justement pour éviter l’irruption des appréciations subjectives dans le traitement dû aux anciens serviteurs de l’Etat. Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » demande aux services compétents de l’Etat de faire diligence pour traduire en actes concrets la jouissance pleine et entière de ses droits constitutionnels par l’ancien président Laurent Gbagbo si tant est que la loi de la République est au-dessus des considérations partisanes et autres calculs politiciens. 

Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » réitère encore une fois son attachement à la paix et son appel pour un retour sécurisé en Côte d’Ivoire de l’ancien président de l’Assemblée nationale Soro Guillaume et du ministre Charles Blé Goudé pour que cesse la belligérance mouchetée et s’enclenche une véritable réconciliation nationale. Seul le dialogue vrai et sincère entre frères ivoiriens peut briser les murs de la peur, de la méfiance et des rancœurs et mettre un terme aux mesures de rétorsion préventives. Désarmons nos haines et aimons-nous par-dessus les clivages politiques et travaillons à fondre les peuples et les ethnies en une seule famille, enfin heureuse et laissons les revanchards à leur logique manichéenne pour construire ensemble une Côte d’Ivoire unie, solidaire, fraternelle et plus forte que jamais. 

                                                                           Fait à Abidjan, le 6 janvier 2022. 

                                                                     Pour « Les Démocrates de Côte d’Ivoire ». 

                                                                                              Le Président 

                                                                                          Pr. Séraphin Prao

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy